Roland Palmaerts par P.LaRue

Né le 4 octobre 1953 à Bruxelles (Belgique), Roland Palmaerts est issu d’une famille de peintres. Il a fait son apprentissage entouré des tableaux de son père et de son arrière-grand-père. À l’âge de dix ans, il gagne le premier prix du Concours national Tintin. Roland Palmaerts étudie à L’Athénée, à l’Institut Saint-Luc et à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles où il remporte le premier prix de dessin aquarellé.

En 1972, l’artiste s’engage dans les forces armées belges en tant que para-commando. Il y obtient de nombreux brevets dont celui d’instructeur « premier de cordée ». Avec le recul, il constate que cette période plus physique de sa vie lui a inculqué une très grande discipline et une forte endurance autant qu’un contact humain particulier puisque « en moyenne mille hommes par année, de la plus haute noblesse en passant par l’éventail social le plus varié, affichaient leurs forces et leurs faiblesses, leur courage et leurs peurs, en vous confiant leur vie. »

 

En 1978, Roland Palmaerts a été détaché auprès de Son Altesse Royale, le Prince Philippe de Belgique, lors de son passage au centre d’entraînement parachutiste, tout en terminant les dernières œuvres de sa première exposition solo sur le thème « Homme du monde » en noir de chine.

En 1980, Roland Palmaerts émigre au Canada. Il travaille d’abord comme concepteur et illustrateur auprès d’importantes agences de publicité. Il expose intensivement durant quatre années le fruit de son travail d’artiste.

Devant le succès de ses expositions, en 1984, Roland Palmaerts décide de se consacrer exclusivement à la peinture et à l’aspect didactique de celle-ci. Possédant une solide base en dessin et en peinture à l’huile, l’artiste privilégie durant vingt ans l’aquarelle comme principale mode d’expression.

En 1990, une monographie publiée aux Éditons De Mortagne intitulée « Palmaerts, l’homme, l’artiste » souligne son parcours en 120 pages. Roland Palmaerts a plus d’une centaine d’exposition à son actif, principalement concentrées au Canada et en Europe. Il a animé au-delà de 125 émissions de télévision. Il a conçu et mis sur le marché plusieurs produits artistiques dont deux cassettes vidéos didactiques traduites en quatre langues. Il souhaite un jour exposer au Japon et aux Etats-Unis.

Roland Palmaerts est membre de la Société Canadienne d’Aquarelle (S.C.A.), de l’Institut Européen de l’Aquarelle (I.E.A.) et a été durant cinq ans président de l’Institut des arts figuratifs (I.A.F.).

Vingt années d’aquarelle ont été nécessaires afin de maîtriser la rapidité, les formes, la transparence, la lumière et quelques vérités que je veux partager.

roland

L’œuvre actuelle de Roland Palmaerts traduit les dualités de la vie et de la mort, du bien et du mal en superbes lavis ou riches textures; en tons vifs, clairs ou contrastés.

Dans une abondance de sujets ou à l’inverse dans un dépouillement « Zen ».

Dans une gestuelle explosive et puissante contrebalancée d’un brossé doux et langoureux.

Contrairement à la plupart des artistes, il ne prépare pas ses tableaux avant l’action. Il explore des flux d’énergie librement déposés sur le support et engage un dialogue dans lequel ses émotions, ses idées et ses techniques lui permettent de « servir l’œuvre en devenir, plutôt que l’asservir » en inscrivant, par le dessin, ses contours et limites dès la naissance de celle-ci.

La symbolique transposée dans son œuvre musicale permet à l’artiste de poursuivre et de confirmer sa philosophie, à savoir « tout est vibration et en mouvement», donc musique. L’esprit est uni à la matière comme l’âme au corps, le musicien à son instrument. Sans cette communion, la matière n’est que nature morte…

Pendant cette brève fusion d’un temps naissent toutes les nuances des symphonies : mélodies, complaintes, requiem… Chacun d’entre-nous possède sa couleur, son identité et crée ses difficultés et bonheurs, choisit ses notes, remplit sa partition pour ensuite l’interpréter dans l’œuvre de sa vie.

En tant qu’artiste, je tente d’abord de rendre perceptible l’invisible. Je souhaite qu’on voie la musique et qu’on entende les tableaux.

 

Auteur de l'article : Marc de Roussan

 

guinness logo

2013

Il conçoit et développe de nouveaux outils artistiques performants avec les leaders mondiaux de la couleur dont les 3 fameux pinceaux DUO Logo PalmArts avec lesquels il établit dans la ville papetière d’Arches en France en octobre 2013 un Record du Monde Guinness lors duquel l’artiste réalisa en 60 heures de peinture NON STOP soit 3 jours et 2 nuits seulement, 60 mètres de tableaux peints à l’aquarelle à l’occasion de ses 60ans.